Le point de vente

Le point de vente
Evaluez cette page

C’est souvent un élément clé du succès de l’entreprise en hôtellerie-restauration. Pour disposer d’un point de vente il faut soit:
– acheter le local / le bâtiment (“les murs”), souvent par l’intermédiaire d’une SCI
– louer le bâtiment par un bail commercial,
– l’obtenir en concession (c’est très fréquent dans les gares, aéroport, parcs d’attractions…) – … (autres possibilités plus rares: bail administratif, occupation précaire…)

Les qualités recherchés sont multiples: surfaces, activités autorisées, possibilités de travaux, accès pratique (y compris parking, transport en commun…),  visibilité, environnement commercial, cohérence avec l’image du produit…. et bien sûr coût (loyers ou prix d’achat). Il est trsè difficile de trouver un emplacement répondant à l’ensemble de ces critère, la plupart du temps le choix de l’emplacement résulte d’un compromis.

Il n’y a pas de règles aboslues: un bon emplacement pour un restaurant gastronomique ne le sera pas forcément pour un fast food, un bon emplacement pour un hôtel séminaire ne le sera peut-être pas pour un hôtel club…

Le restaurant Les Deux Magots à Paris: un bel emplacement à Saint-Germain-des-Prés, sur un eplace, à l’angle d’un boulevard, terrasse au soleil…

***

L’aménagement du point de vente est essentiel d’une part pour créer/enrichir “l’expérience client” mais aussi car cela concerne directement le merchandising, c’est à dire la mise en valeur des produits sur le lieu de vente.

Les produits sont-ils bien mis en valeur? le client vivra-t-il une bonne expérience (sera-t-il bien assis sur ces tabourets…). Hôtel New-York à Rotterdam

***

L’espace géographique autour du point de vente (la zone de chalandise) joue également un rôle particulièrement important: d’une part pour des raisons d’image (par exemple les bâtiments cossus du centre ville ou les pieds d’immeubles de la périphérie influencent évidemment la perception que les passants ont du point de vente), d’autre part car il conditionne le dynamisme commercial des lieux (y compris la concurrence) et enfin car, souvent, c’est dans cet espace que l’essentiel des clients seront recrutés (voir zone de chalandise)

Toutes les zones de chalandises n’ont évidemment pas la même densité, ni la même surface… Le Yeehaw Junction dans le désert de Floride: pour se rendre au restaurant  les clients font-ils 5 mn à pieds comme au centre Paris ? 

 Voir aussi: distribution, merchandising, expérience client,