Le dispaly: Faire de la publicité sur le site web des autres

Le display c’est « l’impression » d’une publicité (payante) sur un site internet tiers.

Publicité pour Le Club Med dans un article sur le site du Figaro (format: demi skyscraper)

La croissance de cette forme de publicité est très forte, en particulier sur les réseaux sociaux:

Le principe de la publicité « display » est le suivant: L’éditeur du site web (le « propriétaire ») réserve un (ou +) espace dédié à la publicité sur son site (avec un format standard: bannière, skyscraper…) et il inscrit son site auprès d’une régie publicitaire.

La solution la plus fréquemment utilisée est Adsense (Google). Cette plateforme donne, à titre d’exemple les revenus que le propriétaire du site peut espérer, évidemment cela dépend de la fréquentation du site et du comportement des visiteurs (est-ce qu’ils cliqueront sur la publicité). Par exemple, selon la plateforme Adsense, une publicité sur un site internet de voyages rapportera environ 100 € par mois pour 1 million de pages vues. Cela peut semble faible mais rien n’empêche le propriétaire de prévoir de la publicité sur toutes ses pages (et même plusieurs publicités par page).


La plateforme, la régie publicitaire, reçoit les publicités des annonceurs et les place sur les différents site web. La régie fait payer l’annonceur d’un coté et paye le site web de l’autre (évidemment ce n’est pas le même montant !)… en réalité c’est un peu plus compliqué, il y a d’autres intermédiaires: ad-exchanges (l’attribution se fait aux enchères en temps réel,  RTB real time biding, ex: La Place Media, DoubleClick adexchange (filiale Google)…), agences média, réseau de retargeting…

Pour la facturation il y a deux modes de calcul utilisés:
-CPC (coût par clic): minimum environ 10 cts par clic, parfois plusieurs euros
-Ou  CPM (coût pour mille pages avec publicité affichées): environ 1,5 euros pour mille pages.

Les formats sont normalisés afin de faciliter les échanges:

Sur les mobiles (smartphones) les formats sont différents:

Pavé dans messenger